Cinéma et école : quelle alliance éducative ?

zappoli

Comment faire mieux ? Comment accorder plus de place au cinéma et au langage de l’image dans les programmes scolaires ? Pour en débattre, une journée de réflexion était proposée aux enseignants samedi 12 novembre à Bellinzone, à l’initiative de Castellinaria (festival du cinéma jeune public), du Département de l’éducation, de la culture et du sport du canton du Tessin (DECS) et de la SUPSI (Scuola universitaria professionale delle Svizzera italiana), avec le cinéma itinérant Roadmovie. Son intitulé : « Cinéma et Ecole : une alliance éducative« .

le_ciel_attendraCette alliance peut se concrétiser à trois niveaux, selon Emmanuele Berger (à droite sur la photo ci-dessus), directeur de la division Ecole de la DECS. Le cinéma peut se révéler un instrument efficace pour éduquer à la citoyenneté, lutter contre l’exclusion ou la discrimination. Pour lutter contre des phénomènes aussi insidieux que l’homophobie ou la radicalisation (voir par exemple le film « Le Ciel attendra« , qui fait l’objet d’une fiche pédagogique e-media).

ville_des_animauxEn deuxième lieu, réaliser des films de court métrage est une expérience exaltante en classe (photo : « La Ville des animaux« , Grand prix 2016 du Festival de l’Ultracourt, réalisé par des élèves de 4-6 ans). La plupart des enseignants qui s’y consacrent en observent des effets bénéfiques (meilleure cohésion du groupe, révélation de talents cachés…). La compréhension du langage cinématographique est un troisième niveau, le plus ambitieux sans doute. Mais à l’heure où le langage des images évolue, s’hybride à la faveur des nouvelles pratiques numériques, Emmanuele Berger se dit convaincu que l’Ecole doit prendre en compte cette alphabétisation.

De ces langages qui s’hybrident, le directeur artistique de Castellinaria Giancarlo Zappoli (à gauche sur la photo) a donné quelques saisissants exemples : à Amsterdam, le spectateur du Musée Van Gogh peut littéralement « entrer » dans le champ de blé aux corbeaux par les vertus de la réalité virtuelle ; en adeptes du multitasking, les jeunes trouvent parfaitement normal de consulter leur smartphone dans une salle de projection ; la ville de Milan propose un étourdissant panorama de ses richesses dans un clip de 2 minutes au montage ultra-speedé qui, diaboliquement, se clôt sur des séquences en apesanteur. Mais les spectateurs ravis de finir ainsi en douceur restent peu susceptibles d’apprécier la lenteur des films d’Antonioni.

Le Plan d’études romand mentionne de multiples points de contact possibles avec le cinéma, le film et les réalisateurs, via la discipline des Arts visuels ou le domaine des MITIC (Médias, images, technologies de l’information et de la communication). Les concours de création audiovisuelle proposés aux classes se multiplient. L’offre scolaire des festivals reste la plus sûre des passerelles vers le septième art. Mais l’expérience irremplaçable de la projection en salle fait-elle toujours l’objet d’une exploitation postérieure en classe ? Faute d’évaluation ou de carnet de suivi, comment s’assurer que les élèves ont acquis les compétences souhaitées en matière de lecture d’images ? Pour Emmanuele Berger, c’est une affaire de cohérence : si l’on part du principe que le langage de l’image est abordé de manière intégrée dans les disciplines, il appartient aux enseignants des disciplines d’en faire une composante à part entière de leur évaluation des élèves.

Le festival Castellinaria entend renforcer sa collaboration avec les écoles, au-delà des projections scolaires qui toucheront 11’000 élèves tessinois cette semaine (et dont un jury au moins est constitué d’élèves romands). Il est question d’organiser au printemps, à Locarno, une « foire de l’audiovisuel » durant laquelle les classes présenteraient leurs films et productions diverses. A suivre !…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s