CinéCivic 2016 : quand Homer Simpson inspire Alain Berset

berset

Comment motiver les jeunes à voter ? Par de petits films punchy à diffusion virale sur les réseaux sociaux ? Par des affiches ? Le concours CinéCivic postule que les moins de 25 ans sont les mieux placés pour relever le défi. Pour sa 4e édition, il prenait une dimension romande. De genevois à l’origine, il s’est ouvert aux cantons de Neuchâtel, de Berne et de Fribourg. Lundi 31 octobre 2016 à l’Alhambra de Genève, c’était l’heure du bilan et du palmarès.

45 films ont été soumis aux organisateurs (mais seulement 8 en provenance des écoles, dont 4 du canton de Neuchâtel. La participation des écoles est franchement décevante, quand on sait que le concours avait été présenté dans divers collèges à l’occasion de 9 « roadshows » animés par des jeunes). Moins complexes à réaliser techniquement, 134 affiches ont été présentées au jury.

En s’adressant aux jeunes, lundi, le conseiller fédéral Alain Berset (photo ci-dessus) n’a pas hésité à citer un grand penseur de notre temps : Homer Simpson. Quand celui-ci dit : « Ce n’est pas parce que je m’en fous que je ne suis pas capable de comprendre », les enseignants feraient bien de méditer la sentence, surtout quand ils font face à des classes apathiques. Sont-ils capables, eux, de captiver leur auditoire ? Et la politique, captive-t-elle encore ? Alain Berset observe qu’elle sert de toile de fond aux blockbusters qui ciblent les ados : HUNGER GAMES, DIVERGENTE, THE LABYRINTH… STAR WARS montre aussi qu’une république du Bien peut se transformer en Empire du Mal. Et la politique, on peut aller la trouver jusque dans la BD LE SCHTROUMPFISSIME, exemplaire dans sa dénonciation des dérives totalitaires.

En remettant le « Prix Ecole » à une classe fribourgeoise du CO de la Veveyse, la conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta a souligné que le réflexe citoyen ne se suscite pas comme par magie à l’âge de la majorité : « La participation, ça se construit depuis tout petit ». Une nouvelle édition de CinéCivic aura lieu en 2017.

Consulter le palmarès complet du concours CinéCivic 2016

Les films sur YouTube

Et pour la bonne bouche,  « Fallait voter », le Grand prix 2016, réalisé par les frères Kadriov.

Et dans un autre registre, « Les commis », de Luca Moessner et Marco Labagnara, lauréats dans la catégorie 15-18 ans. A signaler que ces deux étudiants du Gymnase de Morges ont couvert le Festival de Locarno sur le blog de la TRIBUne des jeunes cinéphiles.

 

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s